ART FOR AMNESTY - Le groupe U2 reçoit la plus grande récompense des droits humains d’Amnesty International

Index AI : ACT 10/005/2005

Les membres du groupe U2 ont reçu ce samedi 10 décembre 2005 la plus haute récompense des droits humains d’Amnesty International, le prix Ambassadeur de la conscience 2005.

« Le groupe U2 nous fait remonter aux origines de la chanson, ce point où l’art et la ferveur se rencontrent pour éclairer la conscience », a déclaré le prix Nobel de la littérature Seamus Heaney lorsqu’il a appris que le prix avait été remis aux membres du groupe, Bono, The Edge, Larry Mullen Junior et Adam Clayton et à leur manager Paul McGuinness.

La secrétaire générale d’Amnesty International, Irene Khan, a également loué l’œuvre du groupe et son engagement en faveur des droits humains et d’Amnesty International qui dure depuis vingt et un ans. « En ce jour où les droits humains sont célébrés partout dans le monde et où Amnesty International lance sa première initiative musicale internationale Make some noise, U2 est récompensé par le prix Ambassadeur de la conscience 2005, a-t-elle déclaré. Depuis Live Aid en 1985 et la tournée d’Amnesty International Conspiracy of Hope en 1986, jusqu’à Live 8 en juillet dernier, U2 a sans doute fait plus que n’importe quel autre groupe de musique pour mettre en avant les droits humains et l’action d’Amnesty International. Ils ont de manière inédite et indéfectible réussi à associer musique et lutte en faveur des droits fondamentaux et de la dignité humaine, partout dans le monde. Le groupe a mobilisé et responsabilisé des millions de personnes avec sa musique, en parlant au nom de ceux qui sont pauvres, réduits à l’impuissance et opprimés. »

Bill Shipsey, fondateur de Art for Amnesty, le réseau international d’artistes qui collecte des fonds pour Amnesty International et organise la remise annuelle du prix, a déclaré que leur art et leur musique faisaient déjà des U2 de très bons candidats au prix des droits humains le plus prestigieux d’Amnesty International. Avec des chansons comme Pride (In The Name of Love), MLK, Miss Sarajevo, Mothers of the Disappeared, Walk On (chanson écrite pour Aung San Syu Kyi au Myanmar) et, bien sûr, la chanson One, le groupe U2 a largement contribué à diffuser le message d’Amnesty International sur les droits humains dans le monde entier.

« Mais U2 est, et a toujours été, a ajouté Bill Shipsey, un groupe qui fait plus que de la musique. Les membres du groupe ont mis à profit leur musique et leur célébrité pour se faire les défenseurs d’un nombre incalculable de causes ayant à voir avec les droits humains. À travers leur engagement récent avec DATA et The One Campaign, ils ont porté à l’attention du monde la question de la dette, de l’aide et du commerce, en particulier en ce qui concerne l’Afrique. Ils ont montré qu’il ne suffit pas de confier ces questions à la classe politique et aux dirigeants « traditionnels » pour changer le monde. Ils ont motivé un immense auditoire par leur musique, leur exemple et leurs actes. »

L’annonce de l’attribution du prix fait également mention de la promotion par le groupe U2 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui apparaît sur un écran vidéo géant à chacun des concerts qu’il donne actuellement dans le cadre de sa tournée mondiale Vertigo.

The Edge aurait déclaré que le groupe considérait la déclaration comme « le plus grand texte jamais écrit ».

L’ancienne haut-commissaire aux droits de l’homme des Nations unies Mary Robinson a, elle aussi, rendu hommage au groupe en citant Eleanor Roosevelt pour qui les droits humains comptaient « dès le seuil de la maison », en ajoutant qu’il était important aussi que ces droits « apparaissent en pleine lumière, sur une grande scène et devant des milliers de personnes ».

Complément d’information

Le prix Ambassadeur de la conscience récompense les personnes qui se sont particulièrement mobilisées pour la défense et la promotion des droits humains ou ont rendu un témoignage exceptionnel à cette lutte.

Le prix, dont le nom s’inspire d’un poème écrit pour Amnesty International par le lauréat du prix Nobel Seamus Heaney, vise à promouvoir l’action de l’organisation par l’intermédiaire de la vie exemplaire et de l’œuvre de ses « ambassadeurs » qui ont contribué à mobiliser l’opinion publique et à faire progresser l’humanité.

Les membres du groupe U2 rejoignent les lauréats comme Vaclav Havel et l’ancienne haut-commissaire aux droits de l’homme Mary Robinson, récipiendaires avant eux de ce prestigieux prix des droits humains.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !