Bangladesh : Enlèvement de l’écrivain Farhad Mazhar

Les autorités bangladaises doivent faire tout leur possible pour retrouver et ramener un écrivain de premier plan qui a été enlevé et pourrait être victime d’une disparition forcée, a déclaré Amnesty International le 3 juillet 2017.

Farhad Mazhar, un chroniqueur, poète et analyste politique de premier plan, a été enlevé devant chez lui par un groupe de personnes non identifiées vers 5 heures du matin le 3 juillet. Une demi-heure plus tard, Farida Akhtar, sa femme, a reçu un appel terrifiant de Farhad Mazhar pendant lequel il lui aurait dit : « Ils m’emmènent, j’ai peur qu’ils me tuent. »

« Les autorités bangladaises doivent faire tout leur possible pour retrouver Farhad Mazhar, le ramener sain et sauf et amener les responsables de son enlèvement à rendre des comptes  », a déclaré Biraj Patnaik, directeur pour l’Asie du Sud à Amnesty International.

« Bien trop de personnes ont disparu au Bangladesh ces dernières années, sans que l’on sache ce qui leur est arrivé. Le gouvernement doit mettre fin à l’impunité pour ces atteintes. »

On ignore les motifs de l’enlèvement, mais la famille et les amis de Farhad Mazhar sont inquiets, car il a dénoncé les restrictions croissantes de la liberté d’expression au Bangladesh, entre autres problèmes.

Le nombre de disparitions forcées au Bangladesh au cours de l’année écoulée est très inquiétant, et les victimes sont souvent des membres des partis d’opposition.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées