Bangladesh. La passation de pouvoir au gouvernement intérimaire marquée par la violence

Déclaration publique

ASA 13/014/2006

Amnesty International condamne avec force la vague de violence qui s’est abattue sur le Bangladesh au cours de ces cinq derniers jours. L’organisation appelle les dirigeants de tous les partis politiques à condamner de toute urgence, sans équivoque possible, ces actes de violence et à prendre des mesures effectives pour s’assurer que ne seront pas commis de nouveaux actes de violence par des membres de leurs partis à l’approche des élections générales.

Des enquêtes impartiales doivent être menées sans délai sur les récents homicides, incendies volontaires, pillages de maisons, boutiques et bureaux, ainsi que sur les violences politiques ciblées qui se sont produites. Ces violences signalées, qui ont fait des dizaines de morts et instauré un sentiment de peur parmi la population, démontrent avec force la nécessité de faire des droits humains la pierre angulaire de tout programme politique. Les partis politiques doivent réagir sans délai à toute participation signalée de leurs membres à ces actes de violence et veiller à ce que les auteurs présumés de tels actes soient poursuivis en justice.

Dans une récente synthèse publique adressée à tous les partis politiques, Amnesty International soulignait le rôle crucial que peuvent jouer les partis politiques pour mettre fin aux violations actuelles des droits humains dans le pays. L’une des recommandations clé était que tous les partis politiques prennent la responsabilité d’empêcher leurs membres de commettre des atteintes aux droits humains et s’engagent à poursuivre en justice toute personne impliquée dans des atteintes aux droits humains, quel que soit le parti auquel cette personne est affiliée.

Le droit à la liberté d’expression et de réunion est protégé au titre du droit international relatif aux droits humains. Amnesty International appelle les dirigeants de tous les partis politiques à veiller à ce que ces droits fondamentaux soient respectés à tout moment et que tous les rassemblements politiques, toutes les campagnes ou manifestations d’opposition avant les élections se déroulent pacifiquement.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Farid et Issa, défenseurs Palestiniens en danger

Farid et Issa militent pour la non-violence et font face à d’incessantes menaces et agressions de la part de soldats et de colons israéliens. Aidez-les ! Signez notre pétition