Belgique — Crise de l’accueil

Ci-dessous un appel du CIRE (soutenu par Amnesty International Belgium)

La pétition n’est plus active

« Cela fait plus de deux ans que la crise de l’accueil perdure en Belgique. Deux ans que la situation empire et que les droits fondamentaux des bénéficiaires de l’accueil - qu’ils soient demandeurs d’asile, familles avec enfants en situation irrégulière ou mineurs non accompagnés - sont bafoués. Le gouvernement a récemment annoncé des mesures (places d’accueil d’urgence, renforcement des instances d’asile, incitation à la création d’initiatives locales d’accueil). Mais ces mesures sont insuffisantes :

  • Elles ne permettent pas de répondre aux besoins d’accueil actuels ;
  • Aucune sécurité budgétaire n’est garantie ;
  • Des obstacles pratiques (tels que trouver les terrains et infrastructures adaptés en nombre suffisant) empêchent leur mise œuvre immédiate.

Nous, associations de défense des droits des étrangers, avocats, professionnels du secteur de l’accueil et de l’aide sociale, ne pouvons plus accepter cette situation de crise interminable.

Faut-il rappeler l’urgence de la situation ? Dès mai 2008, un signal d’alarme était lancé : le taux d’occupation du réseau d’accueil arrivait à saturation. Les dispositions nécessaires pour faire face à cette situation et augmenter la capacité d’accueil n’ont pas été mises en place à temps. Aujourd’hui, le réseau est totalement saturé et la situation est alarmante : depuis octobre 2009, 7000 personnes ne se sont pas vu désigner de place d’accueil tandis que plus de 1000 personnes sont logées à l’hôtel, totalement livrées à elles-mêmes. Des femmes, des hommes, des familles avec enfants et même des mineurs non accompagnés se retrouvent à la rue. À l’approche de l’hiver, c’est une véritable catastrophe humanitaire qui se prépare !

Les droits des personnes sont bafoués ! Parce que les personnes sont privées d’hébergement - ou d’hébergement adéquat -, elles ne peuvent bénéficier de l’accompagnement social, juridique ou médical auquel elles ont droit. Elles n’ont pas la possibilité de se nourrir correctement. Les enfants ne sont pas scolarisés. Le suivi des procédures de protection ou de séjour, et d’autres démarches ouvrant des droits aux personnes, sont mis à mal.
La Belgique doit respecter ses engagements légaux et assurer une place d’accueil de qualité pour tous les bénéficiaires !

Nous n’en pouvons plus ! Aujourd’hui, le secteur de l’accueil des demandeurs d’asile est dans une situation de chaos généralisé. Et cette situation a de sérieuses répercussions sur d’autres secteurs, comme les maisons d’hébergement des sans-abri, les CPAS, les services sociaux de première ligne, l’aide juridique... Tous ces secteurs subissent les conséquences de la gestion de crise inadéquate de la part du gouvernement fédéral.
Depuis deux ans, nous tentons de faire face à l’urgence, d’accueillir et d’accompagner au mieux les bénéficiaires de l’accueil, en nous efforçant d’assurer correctement nos missions. Mais le constat est là : aujourd’hui, à cause de cette crise d’une durée et d’une ampleur inouïes, nous n’y parvenons plus !

Nous appelons le gouvernement à prendre ses responsabilités en mettant immédiatement en œuvre le plan de répartition des demandeurs d’asile en procédure, comme mesure exceptionnelle de crise. Et ceci afin de donner la possibilité aux personnes résidant depuis un certain temps dans les structures d’accueil d’être effectivement prises en charge par les communes. Cette mesure permettrait de rapidement libérer des places dans le réseau d’accueil. Et, ainsi, de contribuer à mettre un terme à cette situation catastrophique.

Cet appel, nous le porterons haut et fort aux différents Ministres et Secrétaires d’État concernés, ce 28 octobre 2010 à Bruxelles ! »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.