Belgique : expulsion d’une enfant de cinq ans vers le Congo

Belgique : expulsion d’une enfant de cinq ans vers le Congo

Bruxelles - Amnesty international Belgique réagit avec étonnement aux informations, parues ce vendredi 18 octobre dans la presse, faisant état de l’expulsion hier jeudi d’ une fillette congolaise de cinq ans vers la République démocratique du Congo (RDC).

Selon ces informations de presse, l’enfant, âgée de cinq ans et prénommée Tabita, aurait été enfermée dans le centre de transit 127, situé à l’aéroport international de Zaventem, à partir du 18 août dernier, date de son arrivée sur le sol belge, via un vol en provenance de Kinshasa.

Selon des informations recueillies par le quotidien flamand De Morgen, auprès du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) de l’ONU, personne n’accompagnait apparemment la petite fille lors du vol de rapatriement vers Kinshasa.

Si ces informations s’avèrent exactes, cette expulsion d’un enfant serait en contradiction avec la lettre et l’esprit de la Convention internationale des droits de l’enfant.

Amnesty International Belgique s’inquiète, par ailleurs, du sort qui attend l’enfant à son arrivée au Congo. Certaines informations font en effet craindre qu’ aucun adulte de la famille de la jeune enfant ne soit en mesure de la prendre en charge.

La section belge de l’organisation internationale demande au ministre belge de l’Intérieur, Mr Antoine Duquesne, de l’ informer au plus vite des mesures qui auraient été prises afin d’assurer l’intégrité physique et psychologique de cet enfant qui aurait déjà subi un enfermement de deux mois en Belgique.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.