BELGIQUE / TANZANIE - Amnesty International interpelle les présidents des partis de la majorité gouvernementale wallonne

Ce mercredi 22 juin, Amnesty International s’est adressée directement aux présidents de la majorité wallonne.

Après s’être adressée hier à tous les ministres du gouvernement wallon, Amnesty International Belgique francophone (AIBF), a adressé ce jour une lettre à Mme Joëlle Milquet, présidente du CdH, et à Mr. Elio Di Rupo, président du PS (voir ci-dessous). En cause, le risque de voir le gouvernement wallon octroyer une licence d’exportation d’une usine de fabrication de munitions à destination de la Tanzanie.

Pour l’organisation de défense des droits humains, qui vient par ailleurs de sortir un rapport intitulé Les pays exportateurs d’armes du G8 et les transferts d’armes irresponsables (index AI : POL 30/007/2005), la région des Grands Lacs reste un foyer de violence que la communauté internationale peine à éteindre.

Dans ces conditions, Amnesty International demande aux partis de la majorité wallonne, PS et CdH, de renoncer à une décision politique qui, si elle était prise, contribuerait à l’augmentation de l’insécurité dans la région des Grands Lacs et contredirait la politique suivie par le gouvernement fédéral dans cette région depuis plusieurs années. Par ailleurs, une telle prise de position mettrait la Belgique dans une situation inconfortable par rapport à ses partenaires européens (comme la France et l’Allemagne) qui, eux, ont décidé de ne pas autoriser de telles exportations vers une région aussi touchée par la guerre et la misère.

« Le choix n’est pas entre l’éthique et l‘emploi » , estime l’organisation, « mais entre la vie de milliers de personnes qui risquent de mourir un jour sous les balles wallonnes et une tranquillité d’esprit toute provisoire » .

En attaché, vous trouverez également copie du communiqué commun publié le 5 mars dernier sur ce sujet par Amnesty International, Oxfam et IANSA, dans le cadre de leur campagne internationale commune « Control Arms ».

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez contacter le Service Presse d’Amnesty International au 02 543 79 04 ou consulter les sites http://www.amnesty.be et http://www.amnesty.org.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.