Communiqué de presse

Bruxelles : Un tram aux couleurs d’Amnesty pour défendre la liberté d’expression dans le monde

Bruxelles, le 8 septembre 2014. Un tram habillé aux couleurs d’Amnesty, baptisé « Tram’nesty » circulera principalement sur les lignes 92, 93, 94 et 25 du 8 septembre au 6 octobre prochains. Affichant comme slogan “La liberté d’expression n’est pas pour tout le monde", ce tram a pour objectif de sensibiliser le public aux atteintes à la liberté d’expression auxquelles fait face une partie croissante de la population à travers le monde.

Les utilisateurs du tram seront invités à se connecter à Internet avec leur smartphone et feront alors l’expérience pénible de la censure alors que l’accès à Internet leur sera tout simplement refusé. Un pop up signalant « Vous ne pouvez pas vous exprimer sur Internet le temps de ce trajet ! Pour des millions de personnes dans le monde, c’est tous les jours » apparaîtra en effet sur leur smartphone. Une fois arrivés à destination, ils pourront soutenir la liberté d’expression en partageant leur expérience sur les médias sociaux en utilisant le hashtag #tramnesty.

« Des gouvernements du monde entier prennent le contrôle d’Internet pour réprimer la libre expression en ligne, censurer les informations relatives aux violations des droits et surveiller les internautes de manière non ciblée au nom de la sécurité nationale », explique Philippe Hensmans, Directeur de la section belge francophone d’Amnesty International. « Ce tram est un excellent moyen de sensibiliser le public en Belgique à cette grave réalité. »

Les exemples choquants de l’ingérence et de la surveillance exercées par les autorités sur Internet sont malheureusement nombreux, que ce soit en Chine où 2 millions de personnes sont actuellement employées pour surveiller Internet, ou en Russie où de nouvelles lois permettent la censure et la surveillance du contenu des sites Web. Tout site jugé subversif par les autorités pouvant ainsi être bloqués sans décision judiciaire.

« Si Internet a indiscutablement contribué au développement des droits humains, de nombreux États ont eu tôt fait de commettre des abus, utilisant cette technologie pour réprimer la liberté d’expression, censurer les informations relatives aux violations des droits humains et mener une surveillance non ciblée des utilisateurs au nom de la sécurité  », explique encore Philippe Hensmans.

Le tram’nesty a déjà circulé à Gand cet été, et a été rendu possible grâce à l’espace offert gratuitement par JCDecaux suite au premier prix qu’a remporté ce concept créé par l’agence Ogilvy au “Out of Home Awards” (OOH).

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées