Communiqué de presse

Burundi. Pierre-Claver Mbonimpa, blessé par balle, est arrivé en Belgique

11.11.11 et Amnesty International sont ravis que les autorités belges aient accordé à Pierre-Claver Mbonimpa, défenseur burundais des droits humains, la permission de se rendre en Belgique afin de recevoir les soins médicaux nécessaires.

Le 3 août dernier, Pierre-Claver Mbonimpa, président de l’Association burundaise pour la protection des droits humains et des personnes détenues (APRODH), a été blessé par balle à Bujumbura. Pierre-Claver est arrivé aujourd’hui en Belgique. 11.11.11 s’est chargé d’organiser son voyage et d’en prendre en charge les frais.

L’attaque brutale dont Pierre-Claver a été victime illustre l’intensification des violences à caractère politique au Burundi. Un jour avant cette attaque, le général Adolphe Nshimirimana, chef de la sécurité auprès du président, a été assassiné. Depuis la candidature et la réélection de Pierre Nkurunziza, la situation au Burundi est très agitée. Un grand nombre de militants et de journalistes ont fui le pays car le danger y était trop grand. Depuis le début de la crise, 180 000 Burundais auraient fui à l’étranger et il y aurait eu des dizaines de morts.

Les autorités burundaises doivent agir rapidement et mettre fin au climat de peur et de violence qui ne cesse de grandir. Les attaques motivées par des raisons politiques doivent faire l’objet d’enquêtes indépendantes et impartiales et les responsables doivent être poursuivis en justice.

Le gouvernement se doit d’assurer la protection de tous. Des mesures doivent être prises afin que les défenseurs de droits humains et les journalistes puissent exercer leur travail en toute sécurité.

Bien que nous nous félicitions de la démarche de la Belgique, la situation au Burundi reste préoccupante et la protection des autres défenseurs et de la population dans son ensemble doit continuer à faire l’objet d’une attention particulière.

Amnesty International demande à la communauté internationale de renforcer son attention et sa pression sur les acteurs en présence afin d’éviter des catastrophes humanitaires.

AGISSEZ AVEC NOUS !

En avril 2015, Amnesty International a lancé une campagne intitulée “ Komera, turikumwe “ (Courage, nous sommes avec vous) par solidarité avec les défenseurs des droits humains burundais victimes de harcèlement et de manœuvres d’intimidation à l’approche de l’élection présidentielle, qui a eu lieu en juillet.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.