Turquie : Les poursuites engagées contre Osman Kavala et 15 autres personnes doivent être abandonnées

À la suite des informations indiquant qu’un acte d’accusation transmis au tribunal dispose qu’Osman Kavala et 15 figures de la société civile sont poursuivis pour avoir « tenté de renverser le gouvernement » :

« Ces allégations saugrenues sont une tentative pour réécrire l’histoire et réduire au silence certains des plus éminents membres de la société civile en Turquie, qui risquent maintenant d’être jugés par le système judiciaire profondément défaillant du pays, a déclaré Andrew Gardner, spécialiste de la Turquie à Amnesty International.

« Presque six ans après les manifestations du parc Gezi, lors desquelles des dizaines de milliers de personnes ont protesté pacifiquement contre la répression d’État, cet acte d’accusation – s’il est validé par le tribunal – pourrait exposer les prévenus à une peine de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

« Les manifestations de Gezi ont été majoritairement pacifiques. Les personnes qui y ont participé n’ont fait qu’exercer leurs droits. La police y a répondu par un recours arbitraire et excessif à la force. La justice devrait examiner le refus de ces droits par les autorités et la violence des policiers contre des manifestants pacifiques, au lieu de poursuivre ces 16 figures de la société civile qui n’ont commis aucune infraction.

« Ces poursuites doivent être abandonnées et Osman Kavala, qui est en détention provisoire depuis bientôt 16 mois, et Yiğit Aksakoğlu, en prison depuis quatre mois, doivent être libérés immédiatement. »

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !