CHINE Amnesty International condamne l’exécution d’un « séparatiste » ouïghour

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

FLASH

Des informations font état de l’exécution d’un présumé « séparatiste »
ouïghour dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang en Chine. Selon le
Xinjiang Legal News, cité ce lundi 12 juillet par l’agence Reuters, Kuerban
Tudaji avait été condamné à mort le 30 juin après avoir été déclaré coupable
« de fabrication d’explosifs, armes à feu et munitions », « tentative de
séparatisme » et « organisation de stages d’entraînement terroriste » entre
1998 et 2000.

Il aurait déclaré une djihad ou « guerre sainte » contre la Chine. Aucune
autre précision n’est disponible sur les éléments de preuve pesant contre
lui, on ne sait pas non plus s’il a pu consulter un avocat.

Amnesty International condamne avec force l’exécution dont il a été fait
état et s’inquiète du fait que Kuerban Tudaji n’aurait pas bénéficié d’un
procès équitable. L’organisation demande aux autorités chinoises de rendre
publique la nature des preuves qui pesaient contre lui et de confirmer qu’il
a bénéficié de toutes les garanties lui permettant d’assurer sa défense.

Index AI : ASA 17/034/2004
ÉFAI

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse