Chine : Hong Kong doit protéger la liberté d’expression lors du passage de la flamme

(Hong Kong) Amnesty International a exhorté les autorités de Hong Kong, ce mercredi 30 avril 2008, à veiller à ce qu’à Hong Kong les militants puissent prendre part à des manifestations pacifiques avant, pendant et après le passage de la flamme olympique le vendredi 2 mai.

Selon des informations reçues par Amnesty International, plusieurs militants qui projetaient de participer à des manifestations se sont vus refuser l’entrée à Hong Kong ; parmi eux se trouvent un artiste danois et plusieurs partisans de la cause tibétaine. Selon les informations dont nous disposons, les services de l’immigration n’ont fourni aucune raison à ce refus. L’absence de justification dans ce type de décisions ne fait qu’accroître la crainte qu’elles ne soient prises arbitrairement.

Le 26 avril, l’artiste danois Jens Galschiøt, qui projetait de prendre part à une série d’actions publiques organisées autour du relais de la flamme olympique, s’est vu refuser l’entrée à Hong Kong. Jens Galschiøt avait déclaré que le but principal de sa visite était de se joindre à des militants de Hong Kong pour peindre en orange la Colonne de la honte, une sculpture réalisée par lui précédemment en mémoire des victimes de la répression du mouvement en faveur de la démocratie de 1989. Il avait également déclaré qu’il projetait de prendre part à un « relais de la torche des droits humains » organisé en parallèle.

« La décision de refuser à Jens Galschiøt et à d’autres militants l’entrée à Hong Kong fait craindre que les autorités ne tentent de limiter arbitrairement les manifestations pacifiques en général à Hong Kong lors du passage de la flamme , a déclaré Madhu Malhotra, directeur du bureau régional Asie Pacifique d’Amnesty International à Hong Kong.

« Les autorités ont le droit et le devoir de maintenir l’ordre public pour le relais, mais cela ne doit pas être prétexte à réprimer tout acte de protestation pacifique ou à restreindre de quelque autre manière le droit fondamental à la liberté d’expression, d’association et de réunion. »


Note

Amnesty International Hong Kong organisera une rencontre publique le vendredi 2 mai pour encourager la population de Hong Kong à exprimer ses attentes et ses espoirs d’un héritage positif des Jeux olympiques pour les droits humains.

Amnesty International mène une campagne mondiale de sensibilisation aux violations des droits humains en Chine avec pour objectif d’aboutir à des réformes durables avant les Jeux olympiques d’été. L’organisation n’appelle pas au boycott des Jeux olympiques et continue d’espérer que les autorités vont prendre des mesures pour répondre aux inquiétudes exprimées sur un certain nombre de questions relatives aux droits humains.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.