Chine : Les autorités doivent révéler le lieu où se trouve le libraire suédois

En réaction aux informations faisant état de la libération par les autorités russes de Gui Minhai, un libraire hongkongais de nationalité suédoise, qui avait disparu en Thaïlande en 2015, pour réapparaître en détention en Chine, Patrick Poon, chercheur sur la Chine à Amnesty International, a déclaré :

« La nouvelle de la libération de Gui Minhai est positive, mais doit être accueillie avec prudence. Il faut attendre de voir s’il est réellement libre. À chaque étape du processus, les autorités ont fait preuve d’un mépris flagrant des garanties d’une procédure régulière, dès le moment où il a disparu jusqu’à ses soi-disant « aveux » télévisés.

« Le système est conçu pour briser les personnes et les forcer à se conformer à la version des événements du gouvernement chinois si elles veulent avoir une chance d’être libérées. Si Gui Minhai est réellement libre, il doit pouvoir être en mesure de quitter la Chine s’il le souhaite et de contacter sa famille, sans être soumis au harcèlement du gouvernement chinois. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées