Chine. Les pressions s’intensifient

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Amnesty International est vivement préoccupée par les pressions qu’exercent les autorités chinoises sur le défenseur des droits humains Hu Jia pour le pousser à plaider coupable de crimes contre la sûreté nationale.

Dernière tentative en date des autorités pour réduire au silence les militants chinois critiques à l’égard du bilan du pays en matière de droits humains, ces pressions interviennent alors qu’il ne reste que six mois avant le début des Jeux de Pékin, le 8 août 2008.

« L’espoir que les Jeux de Pékin laissent un héritage positif en matière de respect des droits humains va s’amenuisant au fur et à mesure que les autorités chinoises renforcent la répression contre les voix dissidentes, en prenant en particulier pour cibles les proches et les associés des militants, a déclaré Catherine Baber, directrice du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International. Une telle attitude va à l’encontre de l’esprit de la charte olympique, qui place le respect de la dignité humaine au cœur du mouvement olympique. »

Après des mois passés en résidence surveillée, Hu Jia a été arrêté le 27 décembre 2007. Le 28 janvier 2008, il a été officiellement inculpé d’« incitation à la subversion ». Il est à craindre que Hu Jia ne reçoive pas le traitement médical qui lui a été prescrit pour une maladie du foie en relation avec son infection par le virus de l’hépatite B.

Zeng Jinyan, son épouse, est toujours assignée à résidence avec leur bébé. Elle n’est pas autorisée à quitter son domicile et sa ligne de téléphone et sa connexion Internet ont été coupées.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !