Chine. Un blogueur bien connu porté disparu

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

29 mars 2011

Les autorités chinoises doivent révéler le lieu où se trouve un blogueur et commentateur politique qui n’a pas été revu depuis dimanche 27 mars et semble être détenu, a déclaré Amnesty International mardi 29 mars.

L’ancien diplomate Yang Hengjun, ressortissant australien né en Chine, a informé l’administrateur de son blog lors d’un appel téléphonique passé dimanche qu’il était à l’aéroport de Canton (sud de la Chine) et que trois hommes le suivaient.

Depuis, ses proches ont indiqué à Amnesty International qu’il était détenu par les autorités chinoises, mais on ignore où il se trouve.

« La disparition de Yang Hengjun est extrêmement inquiétante, d’autant plus qu’elle survient pendant l’une des plus grandes vagues d’arrestations de militants et de détracteurs depuis plusieurs années, a souligné Catherine Baber, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International.

« Cet homme rejoint une longue liste de réformistes pacifiques portés disparus ou arrêtés en Chine ce dernier mois. »

Les porte-parole du gouvernement chinois ont nié jusqu’à présent avoir connaissance du lieu où se trouve Yang Hengjun à la suite des demandes du gouvernement australien.

Amnesty International a répertorié plusieurs dizaines d’arrestations, de détentions et de disparitions de militants, d’utilisateurs de Twitter et de blogueurs depuis février, quand des appels ont commencé à circuler sur Internet en faveur d’une « révolution de jasmin » en Chine, inspirée des mouvements de protestation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

La dernière personne en date poursuivie officiellement dans le cadre de cette vague de répression est Ran Yunfei, un blogueur bien connu originaire de la province du Sichuan, qui a été inculpé lundi 28 mars d’« incitation à la subversion de l’État » après avoir été maintenu en détention pendant un mois.

Plus de 20 militants, avocats et blogueurs sont actuellement détenus sans inculpation, comme le blogueur Gu Chuan, qui est détenu au secret depuis un mois à Pékin. Amnesty International craint que ce dernier ne soit torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements.

« Aucun signe ne laisse envisager que cette vague de répression s’atténue, a ajouté Catherine Baber. Les autorités chinoises ratissent plus large que jamais. Nous craignons qu’elles ne changent les règles du jeu pour assimiler à de la “subversion” toute expression pacifique de soutien à la réforme. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.