Chine. Ye Guozhu doit être libéré immédiatement

AMNESTY INTERNATIONAL
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI
Mercredi 23 juillet 2008

Amnesty International a exigé ce mercredi 23 juillet 2008 que Ye Guozhu, militant du droit au logement à Pékin, soit immédiatement remis en liberté. Il devait être libéré samedi 26 juillet, mais restera derrière les barreaux jusqu’au 1er octobre, après la clôture des Jeux olympiques de 2008.

« Ye Guozhu est maintenu en détention afin qu’il ne puisse pas parler des gens qui, comme lui, ont été expulsés de force de leurs logements à Pékin pour faire de la place aux Jeux olympiques, a expliqué Amnesty International.

« Cela va totalement à l’encontre des promesses de la Chine d’améliorer la situation des droits humains avant l’ouverture des Jeux. »

Selon la famille de Ye Guozhu, les autorités pénitentiaires de Chaobai leur ont téléphoné le 22 juillet, afin de les informer qu’il était inutile de se rendre à la prison pour l’accueillir à sa sortie le 26 juillet, date initialement prévue pour sa libération. D’après les autorités carcérales, des policiers du district de Xuanwu, à Pékin, ont emmené Ye Guozhu ailleurs. La police du district de Xuanwu a plus tard déclaré que pour le bien de ses proches et pour qu’ils ne courent aucun risque pendant les Jeux olympiques, elle prendrait Ye Guozhu en charge, mais ne l’autoriserait à rentrer chez lui qu’après le 1er octobre 2008. La police n’a pas autorisé sa famille à le rencontrer et a refusé de dévoiler son lieu actuel de détention.

Considéré par Amnesty International comme un prisonnier d’opinion, Ye Guozhu a été condamné en 2004 à quatre ans d’emprisonnement pour son opposition aux expulsions forcées liées à des chantiers de construction à Pékin en vue des Jeux olympiques.

Amnesty International a appris en 2006 que cet homme avait été torturé en détention. Dans le centre de détention du district de Dongcheng, à Pékin, il aurait été suspendu par les bras au plafond et battu à maintes reprises par des policiers. Il aurait également été torturé dans une autre prison durant le second semestre 2005.

FIN

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.