Colombie. Amnesty International condamne l’attentat à la voiture piégée survenu à Buenaventura

DÉCLARATION PUBLIQUE

ÉFAI - 29 mars 2010

Amnesty International a condamné l’attentat à la voiture piégée qui a fait au moins neuf morts et des dizaines de blessés mercredi 24 mars dans la ville portuaire de Buenaventura, dans le sud-ouest de la Colombie.

Cet attentat, que les autorités ont attribué aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), s’est produit à proximité d’un bâtiment de la Fiscalía General de la Nación (organe de l’État qui déclenche la procédure pénale, mène l’enquête et prononce l’inculpation) et de la mairie.

Amnesty International a souligné que les responsables de cette attaque, en provoquant une explosion en plein centre ville, avaient mis la vie de civils en grand danger et, partant, montré un mépris total pour le droit international humanitaire.

L’organisation a appelé les autorités colombiennes à mener sans délai une enquête impartiale et exhaustive afin de traduire les responsables présumés en justice.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.