COLOMBIE : Amnesty International condamne l’attentat à la voiture piégée qui a eu lieu à Bogotá

Index AI : AMR 23/014/2003

Amnesty International condamne vigoureusement l’attentat à la voiture piégée
qui a fait au moins 32 morts et plus de 160 blessés au club El Nogal, le 7
février 2003 à Bogotá.

" Les attentats contre les civils ne sont jamais justifiés. Les civils ne
doivent pas être pris délibérément pour cibles ni placés dans des situations
où ils courent le risque d’être tués ou blessés ", a déclaré Amnesty
International, en adressant ses condoléances à toutes les personnes touchées
par cette tragédie.

" Les attaques délibérées contre les civils violent les principes
élémentaires du droit international. "

Les méthodes contraires aux droits humains et au droit international
humanitaire utilisées en Colombie ont suscité à maintes reprises de vives
critiques au niveau national et international. Pourtant, et ceci constitue
un sujet de vive préoccupation pour Amnesty International, ni la guérilla ni
les forces de sécurité et leurs alliés paramilitaires n’ont pris de mesures
pour que leurs stratégies ne nuisent pas aux populations civiles.

" Cet attentat montre une fois encore à quel point il est urgent que toutes
les parties au conflit colombien respectent le droit international
humanitaire, a ajouté l’organisation de défense des droits humains. Il faut
que le gouvernement et les groupes armés d’opposition parviennent sans
tarder à un accord humanitaire protégeant la population civile. "

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.