Concert de deux rappeurs militants annulé sans explication

Alors que Luaty Beirão – alias Ikonoklasta – et MCK, deux rappeurs bien connus, détracteurs du gouvernement angolais, doivent se produire en concert live dans la soirée du 7 novembre à Luanda, Tjiurimo Hengari, directeur adjoint d’Amnesty International pour l’Afrique australe, a déclaré :

« Les autorités angolaises doivent veiller à ce que le concert des rappeurs ait bien lieu, sans aucune ingérence de la police, qui l’a déjà empêché ce week-end.

« L’intervention inexpliquée de la police aura sans doute de lourdes conséquences pour la liberté de réunion et d’expression artistique dans le pays et sent la censure d’État à l’encontre de Luaty Beirão et de MCK, en raison de leurs critiques à l’égard du gouvernement angolais. »

Complément d’information

Le concert a été annulé sans explication le 5 novembre, et une nouvelle fois le 6 novembre, la police ayant retiré de manière arbitraire l’autorisation de cet événement.

Luaty Beirão, musicien de rap et militant pro-démocratie, est un détracteur bien connu du gouvernement.

Il a été arrêté le 20 juin 2015 et déclaré coupable d’« actes préparatoires de rébellion » et de « complot criminel » avec 16 autres militants pour s’être rassemblés afin de débattre de préoccupations liées à la politique et à la gouvernance du pays. Amnesty International le considérait comme un prisonnier d’opinion.

Il a été remis en liberté le 29 juin 2016.

Quant à MCK, le gouvernement angolais l’a empêché de se rendre au Brésil le 24 novembre 2015 pour prendre part à un festival de musique. Il a fait campagne en faveur de la libération de Luaty Beirão et de ses compagnons militants.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition