Conférence du secteur minier : les droits humains doivent être une priorité

Il faut que les investisseurs participant au plus grand rendez-vous du secteur minier en Afrique posent les questions qui fâchent au sujet du respect des licences d’exploitation par les entreprises minières, y compris le fait que celles-ci n’assurent pas des conditions de vie décentes aux populations installées aux alentours de leurs sites d’activité, ont déclaré Amnesty International et l’Economic Justice Network à l’ouverture de la conférence, lundi 6 février.

Mining Indaba se tient du 6 au 9 février au Cap et rassemble plus de 6 000 délégués, notamment des représentants de pays et des investisseurs, qui doivent débattre de l’exploitation minière durable, entre autres.

« Les entreprises minières mondiales ignorent les plans sociaux et les programmes en matière d’emploi, qui sont pourtant juridiquement contraignants, et les graves atteintes aux droits humains qu’elles commettent demeurent impunies. L’exploitation minière irresponsable n’est pas durable », a déclaré Muleya Mwananyanda, directrice adjointe du programme Afrique australe à Amnesty International.

Amnesty International participe à l’édition 2017 d’Alternative Mining Indaba, qui se déroule également au Cap aux mêmes dates et réunit plus de 400 militants, membres de la société civile et habitants de zones concernées par l’activité minière.

« L’exploitation minière au mépris de la loi et des droits humains ne peut qu’être synonyme de souffrance pour les ouvriers et leur entourage. Cette conférence est l’occasion pour les investisseurs d’amener les entreprises en infraction manifeste à rendre des comptes », a déclaré Mandla Hadebe, de l’Economic Justice Network.

Complément d’information

En août 2016, Amnesty International a publié un rapport qui contenait des éléments prouvant que les ouvriers de la mine de platine de Lonmin à Marikana (Afrique du Sud) vivaient toujours dans des conditions déplorables, bien que l’entreprise de soit engagée de façon juridiquement contraignante à construire 5 500 nouveaux logements en 2006.

La réponse de Lonmin, qui figure en annexe du rapport, peut également être consultée ici.

Alternative Mining Indaba se tient du 6 au 9 février 2017 à l’hôtel Double Tree by Hilton du Cap.

Ce rassemblement a pour thème « Mettre les ressources naturelles au service des populations : adapter la vision de l’exploitation minière en Afrique ».

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse