Costa Rica, le gouvernement doit reconsidérer l’exigence d’un visa pour les Vénézuéliens

costa rica visa

Face à la décision du gouvernement du Costa Rica d’exiger que les ressortissant·e·s vénézuéliens obtiennent un visa d’entrée avant de se rendre sur le territoire costaricain, Amnesty International a envoyé une lettre ouverte [2]
au président Carlos Alvarado, afin de lui demander de revenir sur cette décision et de garantir l’accès au Costa Rica et le droit de demander l’asile.

« La grave crise des droits humains et l’aggravation de l’urgence humanitaire complexe que traverse le Venezuela a contraint plus de six millions de personnes à fuir le pays ces dernières années. Compte tenu de l’ampleur de cette crise, nous exhortons les gouvernements de la région à proposer à toutes les personnes venant du Venezuela un accès aux procédures de demande de protection », a déclaré Erika Guevara Rosas, directrice pour la région des Amériques à Amnesty International.

« Cette décision du gouvernement costaricain est fort préoccupante, car elle pourrait avoir de graves répercussions pour les Vénézuélien·ne·s en quête de protection internationale dans des pays de la région, notamment le Costa Rica. Au lieu d’exiger des visas d’entrée et de compromettre leur droit de demander l’asile, les pays d’accueil doivent appliquer de véritables mesures de protection pour aider ces personnes et garantir qu’elles ne soient pas renvoyées au Venezuela. »

Toutes les infos
Toutes les actions
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit