Cuba : Le nouveau gouvernement n’a pas encore démantelé l’appareil répressif de l’État

Cent jours après l’élection, le nouveau gouvernement n’a toujours rien fait pour démanteler l’appareil répressif de l’État.

« L’approbation par l’Assemblée nationale de Cuba d’une nouvelle Constitution qui, si elle est adoptée par référendum dans les prochains mois, ouvrira notamment la voie à la légalisation du mariage entre personnes du même sexe, est une avancée majeure pour les droits des personnes LGBTI à Cuba et dans les Caraïbes. Nous saluons cette avancée et demandons au gouvernement d’engager un dialogue avec tous les secteurs de la société et de permettre une pluralité des voix dans le cadre de prochaines réformes, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice d’Amnesty International pour la région Amériques à l’occasion du 100e jour du mandat du président cubain Miguel Díaz-Canel.

«  Toutefois, pendant les 100 premiers jours du mandat du président Miguel Díaz-Canel, nous avons continué de recevoir des informations fréquentes et inquiétantes selon lesquelles les autorités cubaines arrêtent arbitrairement des défenseur-e-s des droits humains et les maintiennent en détention pour de courtes périodes. Le défenseur de l’environnement Ariel Ruiz Urquiola a été libéré sous conditions au début du mois, mais les autorités pourraient le renvoyer en prison pour qu’il purge le reste de sa peine. Eduardo Cardet, un autre prisonnier d’opinion, est quant à lui en prison depuis 20 mois, depuis qu’il a été arrêté pour avoir simplement exercé son droit à la liberté d’expression. »

«  Les habiles manœuvres de mise en scène des représentants cubains lors de l’Examen périodique universel de Cuba devant les Nations unies en mai n’ont pas suffi pour masquer la réalité de la vie sur l’île, où les autorités maintiennent un contrôle strict par des pratiques telles que le recours arbitraire au droit pénal et le licenciement discriminatoire de fonctionnaires. Le nouveau gouvernement cubain a toujours la possibilité de démanteler l’appareil répressif de l’État, qui continue de ternir toutes ses autres avancées en matière de protection des droits humains. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !