Déplacements forcés et massifs de Kurdes

En réaction aux conclusions du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, selon lesquelles les opérations de sécurité menées par les autorités turques ont conduit jusqu’à un demi-million de personnes à quitter leur foyer entre juillet 2015 et décembre 2016 dans le sud-est de la Turquie, John Dalhuisen, directeur pour l’Europe à Amnesty International, a déclaré :

«  Ces informations font écho à nos propres recherches, qui ont révélé que la répression brutale menée par les autorités turques, qui a forcé des populations entières à quitter leur foyer, dans le sud-est de la Turquie, pourrait constituer une sanction collective.

« L’obligation qui incombe à l’État de garantir la sécurité ne doit pas servir de prétexte pour recourir à une force excessive, ruinant la vie des gens ordinaires par l’imposition de couvre-feux permanents depuis plus d’un an dans certaines zones, donnant lieu à des déplacements forcés et des démolitions ou des expropriations.

«  D’après nos recherches, des habitants déplacés de la province de Diyarbakır n’ont pas réussi à retrouver de logement adéquat à un prix abordable et ont bien du mal à accéder aux services élémentaires. Des familles déjà défavorisées sont plongées dans des situations encore plus difficiles, les possibilités en termes d’emploi et d’éducation étant restreintes et les indemnisations insuffisantes.

« Le rapport du Haut-Commissariat de l’ONU doit inciter la Turquie à agir sans plus attendre : dans la région, le gouvernement doit de toute urgence lever les couvre-feux, garantir des réparations pleines et entières aux communautés touchées et les aider à rentrer dans leurs quartiers et leurs maisons – ou ce qu’il en reste. »

Le rapport d’Amnesty International, intitulé Displaced and dispossessed : Sur residents’ right to return home, a été publié en décembre 2016.
Pour en savoir plus : Turquie. Les couvre-feux et la répression forcent des centaines de milliers de Kurdes à quitter leur logement
Pour consulter le rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, veuillez cliquer ici : http://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=21342&LangID=F

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse