Communiqué de presse

Des artistes et des militants russes se mobilisent pour la libération de chanteuses punks

Amnesty International exprime sa solidarité aux personnes prenant part aux manifestations individuelles menées en soutien aux membres de Pussy Riot, qui doivent avoir lieu à Moscou devant le Service fédéral d’application des peines le 8 mars, à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

Les participants – des artistes russes connus, des journalistes, des blogueurs et des membres de la société civile – exhorteront les autorités russes à accorder une libération sous caution à Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina.

Amnesty International considère ces deux membres de Pussy Riot comme des prisonnières d’opinion, détenues uniquement pour avoir exprimé pacifiquement leurs opinions. L’organisation demande une nouvelle fois aux autorités russes de libérer Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova immédiatement et sans condition, et d’annuler la condamnation prononcée contre elles et Ekaterina Samoutsevitch.

Les manifestations du 8 mars à Moscou sont soutenues par les dizaines de milliers de membres d’Amnesty International du monde entier qui ont agi en faveur de la libération immédiate et inconditionnelle des chanteuses de Pussy Riot.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !