Des experts d’Amnesty International vont présenter à un organe des Nations unies une synthèse sur les droits des migrants au Mexique

Annonce à l’attention des médias

AILRC-FR

31 mars 2011

Amnesty International doit rencontrer des membres du Comité des Nations unies sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants pour leur présenter une synthèse des atteintes aux droits humains dont sont victimes au Mexique les migrants d’Amérique centrale cherchant à gagner les États-Unis.

Lors de cette rencontre, qui aura lieu à Genève les 4 et 5 avril, Amnesty International fournira des informations et des exemples illustrant les atteintes aux droits fondamentaux des personnes subies chaque année par des milliers de migrants d’Amérique centrale au Mexique.

Ces informations seront prises en compte lors de l’examen, par le Comité, du respect de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants – qui constitue le cadre légal pour la protection des droits fondamentaux des migrants - par le gouvernement mexicain.

« Les autorités mexicaines sont responsables de la sécurité des migrants sur leur territoire. Nous pensons qu’elles peuvent et doivent faire plus pour protéger les centaines d’hommes, de femmes et d’enfants qui risquent leur vie au cours de l’un des voyages les plus dangereux au monde », a déclaré Rupert Knox, chercheur pour le Mexique à Amnesty International.

« Notre message aux Nations unies et aux autorités mexicaines sera clair : il faut faire beaucoup plus, et vite, pour protéger les migrants au Mexique. »

Chaque année, des milliers de migrants, principalement d’Amérique centrale, sont enlevés, violés et parfois assassinés au Mexique par des bandes criminelles qui agissent souvent avec la complicité de fonctionnaires de l’État. Très peu de responsables sont appelés à s’expliquer devant la justice, ce qui laisse les migrants à la merci de nouvelles agressions.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.