Des milliers de personnes réunies pour exprimer leur solidarité avec les manifestants égyptiens


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ÉFAI

12 février 2011

Des milliers de personnes se sont réunies samedi 12 février aux quatre coins du monde pour demander le respect des droits humains en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, dans le cadre d’une journée mondiale d’action organisée par Amnesty International.

Des militants, des syndicalistes, des étudiants et des sympathisants d’Amnesty International habillés en rouge, noir et blanc - les couleurs du drapeau égyptien - ont formé de grands rassemblements de la Corée du Sud à la Suisse, en cette journée de « solidarité et d’indignation ».

« En Afrique du Nord et au Moyen-Orient, et ailleurs dans le monde, de simples citoyens qui n’espéraient pas un meilleur avenir il y a deux mois à peine, prennent conscience ces jours-ci qu’un véritable changement est possible », a déclaré le secrétaire général d’Amnesty International Salil Shetty, à la tête de la manifestation londonienne à Trafalgar Square.

« Aujourd’hui, en faisant entendre nos voix et en brandissant nos pancartes, nous nous sommes joints à eux par solidarité et avec indignation. »

Des manifestations ont eu lieu dans différentes villes en Allemagne, en Australie, au Bénin, au Canada, en Corée du Sud, en Espagne, aux États-Unis, en France, au Mali, en Norvège, au Royaume-Uni, en Suisse et dans de nombreux autres pays.

La manifestation de Londres s’est déroulée en lien avec la place Tahrir en Égypte, épicentre du mouvement gigantesque de protestation en faveur d’une réforme politique et du respect des droits humains.

Ces rassemblements étaient organisés à l’initiative d’Amnesty International en partenariat avec, notamment, la Confédération syndicale internationale (CSI), Human Rights Watch, l’Institut du Caire pour l’étude des droits humains (CIHRS), l’Initiative égyptienne pour les droits de la personne, le Réseau euro-méditerranéen pour les droits humains (REMDH) et le Programme arabe pour les défenseurs des droits humains.

« Nous nous indignons contre tous ceux qui cherchent à étouffer ce mouvement de citoyens toujours plus nombreux, qui défendent leurs droits, se battent contre l’injustice et portent l’espoir d’un monde meilleur », a déclaré Salil Shetty.

De grandes manifestations antigouvernementales ont éclaté dans plusieurs pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient ces dernières semaines, et de nombreux manifestants ont été tués, blessés ou arrêtés. Amnesty International demande aux autorités de tous les États de cette région du monde de respecter les droits humains.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.