Deux importants Prix de défense des droits humains célèbrent le pouvoir des militants individuels dans la lutte pour la dignité humaine

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ACT 10/007/2006

(Sydney/Johannesburg) Amnesty International a célébré ce mercredi 1er novembre la force de l’exemple fondé sur une autorité morale et le pouvoir du militantisme individuel à travers deux récompenses internationales majeures dans le domaine des droits humains. À Johannesburg , Amnesty International a décerné à Nelson Rolihlahla Mandela sa récompense la plus prestigieuse, le Prix Ambassadeur de la conscience 2006. Dans le même temps, la Fondation pour la Paix de Sidney a honoré la secrétaire générale d’Amnesty International, Irene Khan, en lui remettant le Prix de la Paix de la ville de Sidney pour son « action en tant qu’avocate courageuse du respect universel des droits humains » et ses « efforts pour éliminer la violence à l’égard des femmes. »

« Le Prix Ambassadeur de la conscience distingue Nelson Mandela pour son action dirigeante courageuse ; le Prix de la Paix de la ville de Sidney distingue des militants des droits humains pour leur courage sans compromis, a déclaré Irene Khan. Amnesty International tire de l’exemple donné par Mandela la force de renouveler son propre engagement en faveur de la dignité humaine, des droits humains et de la justice. »

« Nelson Mandela n’est pas seulement source d’espoir et d’inspiration pour les Africains, il l’est aussi pour des millions de militants à travers le monde, pour nous qui cherchons à travers un engagement personnel basé sur des principes , à changer le monde en mieux », a déclaré Irene Khan.

À Johannesburg, Nelson Mandela a exprimé sa joie d’être distingué par Amnesty International.

Irene Khan, qui s’exprimait à Sidney, a déclaré accepter le Prix de la Paix au nom de « toutes ces personnes qui ont fait le choix de protester plutôt que de se taire, de se dresser contre les injustices, de s’exposer et d’agir plutôt que de fermer les yeux ! »

Elle a reconnu qu’il était « plus que jamais nécessaire que des militants individuels s’engagent en cette période où la peur et l’échec de certains dirigeants à assumer leur rôle menacent aujourd’hui la paix et les droits humains. »

« De nouvelles priorités sont en train de s’établir, avec des règles réécrites au profit des puissants et des privilégiés, tandis que les véritables causes de l’insécurité, comme la pauvreté , la violence, la discrimination ou le HIV/sida qui affectent la vie d’un si grand nombre de personnes, ne sont pas traitées, » a-t-elle déclaré.

« Aujourd’hui, le monde a vraiment besoin de l’autorité morale éclairée de personnes telles que Nelson Mandela, dont la vie et l’action constituent un exemple. »

« L’homme qui a refusé de transiger avec l’injustice de l’apartheid a inspiré une nouvelle vision de la justice, qui proclame que la pauvreté est aussi mauvaise et injuste aujourd’hui que l’apartheid l’était hier. Nous rendons hommage à Mandela – qui fut un temps le prisonnier le plus célèbre au monde – à travers notre action visant à libérer les prisonniers oubliés de la pauvreté, des préjugés et de la violence. Nous nous inspirons de l’autorité morale courageuse de Mandela pour exiger justice pour la population du Darfour, pour les femmes et les jeunes filles victimes de violences et pour tous ceux et toutes celles qui vivent avec le VIH/sida. »

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.