Deux nouvelles organisations à but non lucratif inscrites sur la liste noire des organisations « indésirables »

Le bureau du procureur général russe a qualifié jeudi 18 août 2016 deux nouvelles organisations basées aux États-Unis d’« indésirables » au titre d’une loi draconienne adoptée en 2015, alors qu’il continue de serrer la vis de la société civile russe et de faire barrage aux éventuels financements étrangers.

L’International Republican Institute (IRI), organisation à but non lucratif dont le siège se trouve à Washington et qui est financée par le Congrès américain, et le Media Development Investment Fund (MDIF), dont le siège se trouve à New York, sont les dernières organisations à être mises sur liste noire de cette manière.

« Cette mesure est destinée à faire passer un message très clair : Les ONG russes et les médias indépendants doivent éviter les financeurs étrangers – et les financeurs étrangers doivent éviter la Russie, a déclaré Sergueï Nikitine, directeur d’Amnesty International Russie.

« Cette décision ne touchera pas seulement la société civile russe, mais aussi les communautés et les personnes à qui elles apportent de précieux services.

« Le véritable objectif de cette loi est d’isoler la société civile russe, d’intimider les défenseurs des droits humains et d’étouffer la presse libre, qui ont de plus en plus de difficultés à s’appuyer sur des financements durables.  »

Dans une déclaration publiée sur son site Internet, le bureau du procureur général a affirmé qu’au regard de ses investigations, les activités de l’IRI et du MDIF représentent « une menace pour les fondements de l’ordre constitutionnel et la sûreté de l’État », sans fournir de plus amples détails. Le travail des deux organisations est désormais illégal, les avoirs russes qu’ils détiennent sont gelés et leurs employés étrangers se voient refuser l’entrée dans le pays.

Complément d’information

Depuis l’adoption de la loi en juillet 2015, cinq autres organisations américaines à but non lucratif ont été inscrites sur la liste des organisations « indésirables » : la National Endowment for Democracy (Fondation nationale pour la démocratie, NED), OSI Assistance Foundation, Open Society Foundation, U.S.-Russia Foundation for Economic Advancement and the Rule of Law et l’Institut national démocratique pour les affaires internationales (National Democratic Institute for International Affairs, NDI).

Sur la « liste patriotique » d’organisations potentiellement « indésirables », largement diffusée au sein de la Chambre haute du Parlement russe en 2015, figure une dizaine de groupes à but non lucratif.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.