ÉQUATEUR : La protection des droits humains passe par le respect de l’action des organisations sociales

Index AI : AMR 25/001/2005
ÉFAI
Vendredi 18 février 2005

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La reconnaissance de l’action des organisations sociales et de défense des droits humains, et le soutien à cette action, sont essentiels à l’avènement d’un véritable état de droit en Équateur, a déclaré aujourd’hui Amnesty International.
Alors que les attaques contre les défenseurs des droits humains et les militants sociaux se poursuivent - témoin l’agression dont a été victime, jeudi dernier, le directeur de la Fondation Maria de Jésús, Francisco Peña -, Amnesty International a réitéré son appel aux autorités nationales, pour que celles-ci enquêtent sur ces actes criminels et traduisent en justice ceux qui en sont responsables.
« Les attaques menées contre des personnes qui défendent les droits humains visent la société dans son ensemble. Il est de la plus haute importance que le gouvernement équatorien prenne des mesures concrètes, afin que tous les défenseurs des droits humains puissent faire leur travail sans avoir à craindre d’être l’objet de représailles. »

Toutes les infos

Infos liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse