État du Maharashtra : L’arrestation de cinq militants soulève des questions inquiétantes

Cinq militants de l’État du Maharashtra soupçonnés d’entretenir des liens avec des groupes maoïstes interdits ont été arrêtés.

« Ces arrestations sont très préoccupantes. Surendra Gadling, Rona Wilson, Sudhir Dhawale, Shoma Sen et Mahesh Raut œuvrent depuis longtemps à protéger les droits des plus marginalisés en Inde. Leur arrestation soulève des interrogations sur le fait de savoir s’ils sont pris pour cibles en raison de leurs activités militantes. Toute personne détenue pour avoir exercé légitimement son droit à la liberté d’expression doit être libérée immédiatement et sans condition, a déclaré Aakar Patel, directeur d’Amnesty International Inde

Selon les médias, la police du Maharashtra affirme que ces militants sont des « agents maoïstes urbains ».

Avocat spécialisé dans la défense des droits humains et secrétaire général de l’Association indienne des avocats du peuple, Surendra Gadling défend des militants et des citoyens arrêtés pour des accusations forgées de toutes pièces. Rona Wilson est membre du Comité pour la libération des prisonniers politiques, qui fait campagne contre la Loi relative à la prévention des activités illégales et autres lois répressives. Sudhir Dhawale défend les droits des dalits (opprimés) et est rédacteur en chef du magazine en marathi Vidrohi. Shoma Sen enseigne à l’Université de Nagpur et Mahesh Raut est un défenseur du droit à la terre.

La Loi relative à la prévention des activités illégales, au titre de laquelle la police a arrêté les militants, est une loi abusive qui contient plusieurs dispositions bafouant les normes internationales relatives aux droits humains.

D’après le procès-verbal introductif dressé le 8 janvier, Sudhir Dhawale et des artistes dalits de Kabir Kala Manch, un groupe composé de chanteurs et d’acteurs dalits, ont chanté des chants provocateurs et prononcé des discours incitant à la violence lors d’un événement qui s’est déroulé à Pune le 31 décembre 2017. Le 1er janvier 2018, des violences ont éclaté à Bhima Koregaon, dans l’État du Maharashtra, où les dalits s’étaient rassemblés pour commémorer le 200e anniversaire d’une bataille au cours de laquelle des dalits avaient contribué à vaincre le dirigeant appartenant à une caste dominante. De nombreux dalits, hommes et femmes, ont déclaré qu’ils avaient été attaqués par des hommes portant des chemises jaune safran et arborant des drapeaux assortis.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !