Les États doivent appeler à un cessez-le-feu immédiat lors de la conférence humanitaire à Paris

Les chef·f·es d’État s’apprêtent à se réunir en France ce jeudi 9 novembre 2023 pour une conférence humanitaire internationale, afin de discuter de la situation de la population civile et de coordonner l’aide pour la population de la bande de Gaza occupée.

« Plus de deux millions de personnes dans la bande de Gaza tentent de survivre au milieu des attaques incessantes menées par Israël qui causent un nombre sans précédent de victimes civiles et de destructions de biens de caractère civil et qui ont exacerbé une crise humanitaire devenue catastrophique. Actuellement, les besoins les plus élémentaires des personnes ne sont pas satisfaits. Si des mesures ne sont pas prises immédiatement, la situation va s’aggraver de façon inimaginable, a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International.

« Nous nous félicitons de la décision du président Emmanuel Macron d’accueillir à Paris une conférence humanitaire internationale pour la population de Gaza, et nous encourageons fortement les États à prendre leurs responsabilités. Nous appelons les États à faire pression pour que toutes les parties au conflit mettent immédiatement en place un cessez-le-feu, car cela est indispensable pour que la population de Gaza puisse recevoir l’aide humanitaire soutenue, efficace et utile et dont elle a besoin.

« Pour que ce cessez-le-feu soit efficace, il faut que les États veillent à ce qu’il couvre toute la bande de Gaza et à ce qu’il dure suffisamment longtemps pour permettre un allègement considérable des souffrances. Les blessés doivent être correctement pris en charge, les hôpitaux et les autres centres de soins doivent être réparés, l’aide doit être distribuée en toute sécurité et sans condition, et les corps doivent être récupérés et enterrés.

« Alors que la population de Gaza continue de subir une opération militaire dévastatrice en plus de l’intensification du blocus illégal en place depuis 16 ans qui la prive de ce dont elle a besoin au quotidien pour survivre, nous demandons aux États d’honorer leurs responsabilités individuelles et collectives en matière de coopération aux fins de fournir une assistance humanitaire en temps d’urgence. Ils ne peuvent plus se contenter d’observer ces souffrances sans rien faire.

« Amnesty International appelle également les autorités qui participeront à la conférence à s’engager en faveur du relèvement à long terme de Gaza, à veiller à ce que la population puisse à terme retourner là où elle habitait et vivait, et à inscrire à l’ordre du jour une solution politique durable et fondée sur les droits humains à cette crise. »

Complément d’information

  • La déclaration publique d’Amnesty International intitulée Israël et territoires palestiniens occupés. La conférence qui se tiendra à Paris doit faire pression en faveur d’un cessez-le-feu humanitaire immédiat, est disponible ici.
  • Le 26 octobre, Amnesty International a publié un appel urgent à un cessez-le-feu immédiat adressé à toutes les parties dans la bande de Gaza occupée et en Israël afin d’empêcher que d’autres civils ne soient tués et afin de garantir l’accès à une aide indispensable pour la population à Gaza dans le contexte d’une catastrophe humanitaire sans précédent.
Toutes les infos
Toutes les actions
2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit