Les États doivent s’engager à éliminer les combustibles fossiles lors de la COP28

Le rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) [2] montre que les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont atteint des niveaux record depuis au moins trois millions d’années.

« La dernière fois que les gaz à effet de serre ont atteint ces concentrations, les températures étaient 2 à 3 °C supérieures par rapport à celles d’aujourd’hui et le niveau des océans était jusqu’à 20 mètres plus élevé. La production et l’utilisation de combustibles fossiles nous ont conduits sur cette voie, mais ni les États ni les grandes entreprises productrices n’ont de plans pour les éliminer progressivement. En fait, la plupart augmentent leur production, a déclaré Candy Ofime, chercheuse sur la Justice climatique à Amnesty International.

« Des dizaines de millions de personnes, souvent les plus vulnérables, subissent déjà des pertes et dommages liés au changement climatique. Il est choquant de penser au nombre de personnes qui seront directement menacées par des bouleversements de cette ampleur si les gouvernements et l’industrie des énergies fossiles refusent d’agir.

« Il n’est pas trop tard. Amnesty International estime qu’il est essentiel que les États parviennent à un accord sur l’élimination progressive, complète, équitable et définitive des combustibles fossiles et une transition juste vers les sources d’énergie renouvelables au sommet de la COP28 sur le climat, afin de prévenir l’aggravation des dommages climatiques et de protéger les droits humains contre d’autres atteintes plus graves.

« Nous sommes vivement préoccupé·e·s par le fait que le lobby des combustibles fossiles à la COP28 va promouvoir des technologies non éprouvées, telles que le piégeage et le stockage du carbone pour tenter d’écoblanchir le monde, pour qu’il les laisse continuer à faire comme si de rien n’était. »

Complément d’information

Selon le rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) [3], les trois principaux gaz à effet de serre, le dioxyde de carbone, le méthane et l’oxyde nitreux, ont atteint des niveaux record et continuent d’augmenter. Les activités humaines sont responsables de la plupart ou d’une part importante des émissions annuelles de ces gaz, qui ont tous une durée de vie longue. Les concentrations élevées de gaz à effet de serre dans l’atmosphère il y a trois à cinq millions d’années étaient probablement dues à une période d’activité volcanique extraordinaire.

La COP28 se déroule du 30 novembre au 12 décembre. La délégation d’Amnesty International sera dirigée par la secrétaire générale Agnès Callamard, qui assistera à la COP du 1er au 6 décembre..

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des violences opposant Israël au Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civils. Le nombre de morts est sans précédent. (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit