Etats-Unis. Annulation d’une remise en liberté après 43 ans passés en prison

Amnesty International États-Unis réagit à la décision de la Cour d’appel au sujet d’Albert Woodfox.

Amnesty International États-Unis a publié la déclaration suivante en réaction à une décision de la Cour fédérale d’appel pour le cinquième circuit annulant une décision précédente de remise en liberté immédiate d’Albert Woodfox. Les propos sont attribuables à Jasmine Heiss, responsable du travail de campagne :

« Cette décision signifie qu’Albert Woodfox, prisonnier en Louisiane, devra subir un troisième procès pour un crime qui a eu lieu il y a 43 ans. Cet homme vit un cauchemar, autant en raison des conditions d’isolement carcéral auxquelles il est soumis que d’une procédure judiciaire entâchée d’irrégularités qui dure depuis quarante ans.

« Albert Woodfox aurait déjà dû être libéré avant que le juge de district James Brady n’ait ordonné sa libération inconditionnelle cette année en juin. Mais le procureur général de la Louisiane, Buddy Caldwell, poursuit sans relâche sa vengeance au lieu de chercher la justice et il a réussi à prolonger le cauchemar juridique d’Albert Woodfox.

« Albert Woodfox a subi l’impensable pendant plus de quatre décennies aux mains de l’État. Il est plus que temps que les tribunaux et les représentants de l’État rendent justice et libèrent Albert Woodfox. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.