États-Unis : Un an après la tragédie de Charlottesville, une lutte contre les discriminations essentielle

En amont du rassemblement « Unite the Right 2 » organisé à Washington et de l’anniversaire de la tragédie de Charlottesville, le 12 août, la directrice d’Amnesty International États-Unis, Margaret Huanga publié une déclaration.

« Le fait que nos dirigeants ne dénoncent pas la haine raciale et ethnique ne fait qu’encourager ceux qui veulent normaliser la discrimination. Quand le président Trump persiste à promouvoir des politiques qui s’en prennent aux personnes de couleur, aux immigrants, aux réfugiés, aux musulmans et à d’autres encore, et qui mettent en péril les droits de ces personnes, il est plus important que jamais de réagir contre la discrimination institutionnalisée.

«  L’an dernier, nous avons vu les résultats tragiques que cela entraîne quand les autorités s’abstiennent de garantir la sécurité des personnes visées par l’idéologie haineuse de la suprématie blanche. Le droit de manifester ne doit pas être utilisé pour intimider, harceler ou causer du tort aux autres. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.