États-Unis. Des spécialistes d’Amnesty International sont disponibles pour des interviews sur les commissions militaires de Guantánamo

NEWS

Le président des États-Unis, Barack Obama, devrait annoncer ce vendredi 15 mai le rétablissement des commissions militaires pour les détenus qui se trouvent sur la base navale américaine de Guantánamo Bay.

Des spécialistes d’Amnesty International pourront donner des informations et faire des commentaires sur les implications légales de la reprise des audiences à Guantánamo.

Il s’agit des personnes suivantes :

Rob Freer – chercheur États-Unis, Amnesty International
Rob Freer effectue des recherches sur les questions relatives aux droits humains aux États-Unis. Depuis 2001, il a rédigé des dizaines de rapports et documents d’analyse sur les atteintes aux droits humains commises dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme », en particulier au centre de détention des États-Unis à Guantánamo (Cuba).

Tom Parker – responsable Terrorisme et contreterrorisme à la section d’Amnesty International aux États-Unis
Ancien enquêteur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, Tom Parker a enquêté sur les crimes de guerre sur trois continents. Il a également dirigé le service de l’Autorité provisoire de la coalition en Irak chargé d’enquêter sur les crimes contre l’humanité et a été recruté par le gouvernement britannique comme enquêteur spécialisé dans le contre terrorisme. Il est professeur adjoint à l’Institut des études juridiques internationales de la Défense (DIILS) et il a donné des cours sur la lutte contre le terrorisme à l’université Yale et au Bard College.

Dernier document (en anglais) sur les préoccupations d’Amnesty International au sujet des commissions militaires pour les détenus de Guantánamo :

 USA : Any return to unfair trials must be rejected (index AI : AMR 51/061/2009)

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.