États-Unis : Donald Trump proclame la restriction des droits des personnes sollicitant l’asile

Donald Trump a publié une proclamation présidentielle en vue de restreindre les droits des personnes sollicitant l’asile le long de la frontière sud des États-Unis.

« La proclamation du président Donald Trump constitue une nouvelle tentative pour détruire la longue tradition des États-Unis consistant à garantir le droit humain fondamental de demander une protection face à des situations dangereuses et des persécutions. Le droit d’asile n’est pas une faille de la législation ; il est vital. Cette politique met inutilement en danger la vie de milliers de personnes. La législation des États-Unis prévoit que toute personne peut solliciter l’asile, qu’elle se trouve ou non à un point d’entrée officiel, a déclaré e secrétaire général d’Amnesty International, Kumi Naidoo.

«  Au-delà du discours déshumanisant de Donald Trump, ce sont des mères, des pères et des enfants qui fuient des situations extrêmement dangereuses en effectuant un voyage périlleux parce qu’ils n’ont pas d’autre choix que de partir de chez eux.  »

La directrice d’Amnesty International États-Unis, Margaret Huang, a pour sa part déclaré :

« J’ai vu de mes propres yeux l’impact des politiques inhumaines et illégales qui ont traumatisé des personnes fuyant le danger lorsque je me suis rendue à Tornillo, au Texas. La criminalisation des demandeurs d’asile au lieu de la compassion a donné naissance à certaines des mesures les plus honteuses que j’aie jamais vues dans ce pays.

« Ce discours selon lequel les personnes cherchant refuge sont une menace est une crise fabriquée par le gouvernement Trump qui prend sa source dans la politique de la haine et de la peur. Depuis 2017, Amnesty a constaté que des milliers de personnes attendent déjà pendant plusieurs semaines d’affilée aux points d’entrée et que d’autres sont refoulées de manière illégitime par les autorités frontalières des États-Unis alors qu’elles tentent de demander une protection.  »

Complément d’information

Le mois dernier, Amnesty International a publié un rapport concluant que les autorités frontalières américaines bafouent régulièrement le droit national et international en refoulant les demandeurs d’asile à la frontière sans enregistrer ni se prononcer sur leurs demandes.

Des chercheurs d’Amnesty International sont sur le terrain aux côtés de la caravane de migrants originaires d’Amérique centrale et s’entretiennent avec des personnes qui vont demander asile, parmi lesquelles figurent beaucoup d’enfants et de personnes âgées. Des porte-parole d’Amnesty International sont disponibles pour des entretiens.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.