Communiqué de presse

États-Unis : il faut libérer un homme détenu à l’isolement depuis 40 ans et atteint d’un cancer en phase terminale

Un homme âgé, maintenu en détention à l’isolement dans une prison de Louisiane depuis plus de 40 ans, est atteint d’un cancer en phase terminale et devrait être immédiatement libéré pour raisons humanitaires, a déclaré Amnesty International.

« Il a déjà passé des dizaines d’années dans des conditions cruelles », a souligné Tessa Murphy, chargée de campagne au sein de l’équipe États-Unis d’Amnesty International.

« Sa condamnation reposait sur des éléments douteux et il devrait maintenant être autorisé à passer ses derniers jours dans la dignité auprès de sa famille. »

Herman Wallace, 71 ans, a d’abord été incarcéré pour vol à main armée. Cependant, en 1973, Albert Woodfox et lui ont été déclarés coupables du meurtre d’un gardien de prison. Tous deux sont détenus à l’isolement depuis lors.

Aucune preuve concrète ne liait les deux hommes à ce crime mais les éléments ADN qui auraient pu les innocenter ont été égarés au fil des ans. Le témoignage du principal témoin a été discrédité depuis leur procès.

Le mois dernier, Herman Wallace a appris qu’il souffrait d’un cancer du foie en phase terminale et qu’il ne lui restait que quelques mois à vivre.

On pense qu’Herman Wallace et Albert Woodfox sont les prisonniers qui ont passé le plus de temps à l’isolement aux États-Unis. Si Herman Wallace est désormais à l’hôpital de la prison, avant sa maladie il était confiné dans une petite cellule 23 heures par jour et n’était autorisé à faire de l’exercice physique à l’extérieur que trois heures par semaine. Albert Woodfox est détenu dans les mêmes conditions. Selon certaines informations, les températures dans les cellules sont extrêmement élevées, atteignant régulièrement plus de 38° C.

« Il semble évident que ces conditions de détention ont déjà eu de graves conséquences pour sa santé », a déclaré Tessa Murphy. « Il est temps que les autorités fassent preuve d’un peu d’humanité, ce qu’elles auraient dû faire depuis longtemps. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse