États-Unis : Il faut renoncer à obtenir que le procès d’un garçon de 13 ans se déroule devant une juridiction pour adultes

7 avril 2011

Les autorités de l’État de Pennsylvanie doivent renoncer à l’idée de faire juger comme un adulte un garçon de 13 ans accusé de meurtre, a déclaré Amnesty International jeudi 7 avril.

Le parquet général de Pennsylvanie a jusqu’au 10 avril pour faire appel de la décision rendue par une cour de l’État selon laquelle Jordan Brown pourrait être jugé par un tribunal pour mineurs.

« Faire juger Jordan Brown par un tribunal pour adultes l’expose au risque d’une condamnation à une peine de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle », a rappelé Guadalupe Marengo, d’Amnesty International.

« La réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle, lorsqu’elle est imposée à une personne qui était mineure au moment des faits qui lui sont reprochés, porte atteinte au droit international relatif aux droits humains. »

Jordan Brown est accusé d’avoir tué par balle la fiancée de son père en 2009 alors qu’il avait 11 ans.

Il a été inculpé de double homicide car la victime était enceinte de huit mois et demi et l’enfant à naître n’a pas survécu.

« On ne peut pas attendre d’un enfant qu’il comprenne et adopte des décisions adultes dans une affaire qui pourrait l’envoyer derrière les barreaux pour le reste de son existence », a déclaré David Acker, l’avocat de Jordan Brown.

« Il est perturbant de constater qu’au titre de la loi en vigueur, un enfant de 13 ans peut être emprisonné aux côtés de détenus adultes endurcis pour le reste de sa vie. Lorsqu’on parle avec Jordan, on se rend bien compte que c’est un enfant », a-t-il ajouté.

Selon les informations dont dispose Amnesty International, Jordan Brown serait actuellement l’une des plus jeunes personnes risquant une condamnation à la réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

Aux États-Unis, au moins 2 500 personnes purgent actuellement une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour des infractions commises alors qu’elles avaient moins de 18 ans.

Pour en savoir plus

États-Unis : le jugement par un tribunal pour adulte d’un garçon de 13 ans constituerait une violation du droit international (nouvelle ,24 janvier 2011)

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées