États-Unis : La décision de la Cour suprême validant le décret "anti-musulmans" est une catastrophe

La Cour suprême fédérale a validé le décret « antimusulmans » de Donald Trump ce mardi 26 juin.

«  Cette politique haineuse est une catastrophe sur toute la ligne – non seulement pour les personnes qui souhaitent simplement voyager, travailler ou étudier aux États-Unis, mais également pour celles qui tentent d’échapper à la violence. Bien que cette décision ne concerne pas l’interdiction frappant les réfugiés, tout aussi préjudiciable, elle bloque des personnes dans des pays en plein conflit et les empêche de chercher la sécurité aux États-Unis ou de rejoindre leur famille, ce qui est cruel.

« Certaines personnes interdites d’entrée à cause de ces mesures fuient des conflits que les États-Unis ont directement contribué à créer ou à perpétuer »

Certaines personnes interdites d’entrée à cause de ces mesures fuient des conflits que les États-Unis ont directement contribué à créer ou à perpétuer, comme au Yémen et en Syrie. Dans ces cas précis, cela revient à incendier un bâtiment et verrouiller les issues de secours. Ce décret, et l’hostilité à l’égard des musulmans dans laquelle il a pris sa source, n’ont pas leur place dans un pays qui clame son attachement aux droits humains », a déclaré Ryan Mace, spécialiste des réfugiés et du travail de plaidoyer local au sein d’Amnesty International États-Unis.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition