Communiqué de presse

États-Unis. La levée partielle du secret en ce qui concerne les pratiques de détention de la CIA est positive, mais insuffisante

La commission spéciale du Sénat des États-Unis sur le renseignement (SSCI) s’est prononcée jeudi 3 avril pour la déclassification du résumé et des conclusions de son rapport sur le programme de détention secrète autorisé par l’ex-président George W. Bush en septembre 2001 et auquel le président Barack Obama a mis fin en 2009.

« Aujourd’hui, le Sénat a commencé à lever le masque de secret qui dissimule la vérité sur les pratiques employées par la CIA en matière d’interrogatoires pendant plus d’une décennie. Le grand public a le droit de connaître tous les éléments du programme de la CIA, a déclaré Steven Hawkins, directeur exécutif d’Amnesty International États-Unis.

« La question importante, ce n’est pas de savoir si la torture a “fonctionné” ; la torture est illégale et toujours prohibée, quelle que soit son efficacité. La vraie question, c’est de savoir si le président Obama va faire le nécessaire pour que la CIA ne recommence jamais à recourir à la torture. »

« Tout d’abord, le président devrait veiller à une levée rapide du secret et empêcher la CIA de décider seule des éléments qui vont être rendus publics. Ensuite, il devrait prendre l’initiative de déclassifier la totalité de ce rapport, et de lever le voile sur l’ensemble du programme de « restitutions », de détentions et d’interrogatoires de la CIA », a-t-il conclu.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.