Etats-Unis : Le Département d’État ne doit pas négliger les droits des femmes

Selon certaines informations, le bureau des droits de l’homme du Département d’État a reçu une directive visant à supprimer de son rapport annuel sur les droits de l’homme dans le monde les passages sur les droits des femmes en matière de procréation et la discrimination.

« Les droits en matière de procréation sont des droits humains. Cette mesure est une manœuvre flagrante de l’administration Trump visant à reléguer au second plan les droits en matière de procréation, et surtout à les effacer totalement du débat plus général sur les droits humains. Nous devons réagir face à cette attaque contre des droits fondamentaux » a déclaré Tarah Demant, directrice du programme Genre, sexualité et identité à Amnesty International États-Unis.

Cette directive s’inscrit dans une série d’atteintes aux droits en matière de procréation et aux droits et à la santé des femmes imputables à l’administration Trump, notamment la signature par le président et la mise en œuvre de la règle du bâillon mondial, très étendue et délétère.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition