Etats-unis : Non aux transferts de nouveaux détenus à Guantánamo

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a fourni à la Maison-Blanche des instructions actualisées sur les critères concernant le transfert de nouveaux prisonniers au centre de détention de Guantanamo Bay à Cuba.

« Si la nouvelle politique est encore secrète, la déclaration du gouvernement laisse à penser qu’il va autoriser le transfert de nouveaux détenus à Guantanamo. Étant donné les faits de torture, la détention illégale et l’absence totale de justice qui y règnent, il ne faut en aucun cas transférer de nouveaux prisonniers à Guantanamo. Au contraire, il faut fermer la prison et juger dans le cadre d’un procès équitable ou libérer les 41 personnes qui y sont encore détenues », a déclaré Daphne Eviatar, directrice de la campagne Pas de sécurité sans droits humains à Amnesty International États-Unis

Toutes les infos
Toutes les actions

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit