Etats-unis : Non aux transferts de nouveaux détenus à Guantánamo

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a fourni à la Maison-Blanche des instructions actualisées sur les critères concernant le transfert de nouveaux prisonniers au centre de détention de Guantanamo Bay à Cuba.

« Si la nouvelle politique est encore secrète, la déclaration du gouvernement laisse à penser qu’il va autoriser le transfert de nouveaux détenus à Guantanamo. Étant donné les faits de torture, la détention illégale et l’absence totale de justice qui y règnent, il ne faut en aucun cas transférer de nouveaux prisonniers à Guantanamo. Au contraire, il faut fermer la prison et juger dans le cadre d’un procès équitable ou libérer les 41 personnes qui y sont encore détenues », a déclaré Daphne Eviatar, directrice de la campagne Pas de sécurité sans droits humains à Amnesty International États-Unis

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.