États-Unis : Réaction au rapport du gouvernement sur les séparations de familles

En réponse à un rapport des services de l’inspecteur général du département de la Santé et des Services sociaux confirmant que des milliers de familles n’avaient pas été comptabilisées dans les chiffres précédemment annoncés par les autorités des États-Unis sur le nombre de familles séparées à la frontière :

« Le rapport publié aujourd’hui confirme les recherches d’Amnesty International selon lesquelles des milliers de familles n’ont pas été comptabilisées dans les chiffres initialement divulgués par l’administration sur les familles séparées à la frontière sud. Les autorités des États-Unis ont elles-mêmes admis qu’elles avaient intentionnellement séparé des familles dans le but d’en dissuader d’autres de chercher refuge aux États-Unis. Cette politique cruelle et dangereuse ne doit plus jamais être mise en pratique, a déclaré Brian Griffey, chercheur régional d’Amnesty International.

 

« Arracher des enfants des bras de leurs parents ou tuteurs est une violation flagrante des droits humains. Les autorités américaines doivent immédiatement révéler leurs statistiques complètes sur les séparations de familles aux fins de l’enquête publique et veiller à ce que toutes les familles séparées soient réunies. »

 
En octobre 2018, Amnesty International a publié un rapport établissant que le gouvernement américain avait délibérément adopté des politiques et pratiques migratoires ayant causé un préjudice catastrophique à des milliers de personnes en quête de sécurité aux États-Unis, notamment en séparant plus de 6 000 familles en l’espace de seulement quatre mois.
 
Le département de la Sécurité intérieure avait précédemment démenti les conclusions du rapport d’Amnesty International.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Mexique-USA : des familles ont besoin de compassion et non de violence

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !