Communiqué de presse

États-Unis. Suspension d’une audience à Guantánamo : un interprète judiciaire accusé d’avoir travaillé sur un « site noir » de la CIA

La suspension, lundi 9 février, du procès de cinq protagonistes présumés des attentats du 11 septembre 2001 s’inscrit dans une série d’incidents graves qui ont marqué les procédures iniques des commissions militaires à Guantánamo Bay, a déclaré Amnesty International.

Quelques minutes après le début de l’audience, le juge militaire a suspendu celle-ci à la suite des déclarations de l’un des prévenus, le ressortissant yéménite Ramzi bin al Shibh, qui a indiqué avoir vu auparavant un interprète désigné par la commission sur un « site noir » de la CIA où des détenus avaient été torturés.

« Si ces allégations sont vraies, alors la présence de l’interprète aux côtés des anciens détenus des sites noirs est très perturbante. Les avocats de la défense devraient pouvoir l’interroger en tant que témoin potentiel de la torture et des disparitions forcées », a déclaré Anne FitzGerald, directrice de l’unité Recherche et réaction aux crises d’Amnesty International, qui était présente dans la salle d’audience de la base navale de Guantánamo Bay, à Cuba.

« La publication du rapport du Sénat sur la torture et l’incident survenu aujourd’hui lors de l’audience de la commission militaire placent le gouvernement américain dans une situation paradoxale : le tribunal de Guantánamo Bay rajoute de l’injustice à l’impunité pour les actes de torture. »

L’audience de cette semaine est la première concernant des protagonistes présumés des attentats du 11 septembre 2001 depuis la publication, en décembre 2014, d’un rapport de synthèse d’une commission sénatoriale exposant en détail les méthodes de torture utilisées dans le cadre du programme de détentions secrètes et d’interrogatoires des États-Unis.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.