Il faut que la persécution des médias cesse

Norvège Prix Nobel de la paix

Réagissant à l’attribution à Maria Ressa et Dimitri Mouratov du prix Nobel de la paix, à Oslo, la secrétaire générale d’Amnesty International, Agnès Callamard, a déclaré :

« Pour la première fois depuis presque un siècle, le prix Nobel de la paix est attribué à des journalistes, ce qui attire l’attention sur le courage et les réalisations remarquables des médias, dans un monde de plus en plus polarisé, où les faits et la vérité sont constamment déformés et attaqués.

« Amnesty adresse ses félicitations à Maria Ressa et à Dimitri Mouratov pour ce prix prestigieux. Il s’agit d’un événement retentissant pour ces défenseurs héroïques des droits humains et de la liberté de la presse. Nous espérons que ce prix va encourager d’autres journalistes à suivre leur exemple et à défendre la vérité.

« Le gouvernement philippin doit immédiatement abandonner toutes les charges retenues contre Maria Ressa, qui a failli ne pas pouvoir être présente à la cérémonie à Oslo à cause d’accusations fallacieuses. Les autorités russes doivent cesser de harceler et d’intimider les médias en les qualifiant d’organisations indésirables ou d’agents de puissances étrangères.

« Quand la liberté de la presse est réprimée, la liberté d’information est alors menacée et les droits sont étouffés »

« Quand la liberté de la presse est réprimée, la liberté d’information est alors menacée et les droits sont étouffés. Quand la liberté des médias est attaquée, l’obligation de rendre des comptes sombre avec elle. Cela est parfaitement évident partout dans le monde : aucun pays, aucune région et aucun système politique ne sont épargnés. Cela se manifeste quand des journalistes sont tués, attaqués, emprisonnés, privés de visa, menacés d’extradition, réduits au silence ; quand des médias sont fermés par des gouvernements ou quand des monopoles et des intérêts particuliers annihilent la diversité des médias ; quand les enquêtes des journalistes ne sont plus impartiales, ni exactes, ni objectives. »

Complément d’information

Maria Ressa, cofondatrice de Rappler, et Dimitri Mouratov, cofondateur de Novaya Gazeta, se sont conjointement vu décerner à Oslo le prix Nobel de la paix pour leur action de défense de la liberté d’expression aux Philippines et en Russie, respectivement. Pour en savoir plus sur Maria Ressa et Dimitri Mouratov, cliquez ici.

Toutes les infos
Toutes les actions
2022 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit