FÉDÉRATION DE RUSSIE : Amnesty International condamne la prise d’otages

Index AI : EUR 46/050/02

Moscou – Aujourd’hui (jeudi 24 octobre 2002), Amnesty International a condamné énergiquement les agissements d’un groupe armé, apparemment constitué de combattants tchétchènes, qui a pris en otages des centaines de personnes dans un théâtre de Moscou. Selon certaines sources, des membres de ce groupe ont menacé de tuer des otages si leurs exigences – qui résideraient pour l’heure dans le retrait des troupes russes de Tchétchénie – n’étaient pas satisfaites.

" Une prise d’otages est un acte tout simplement inacceptable, en toutes circonstances. La vie des victimes est mise en danger et leurs droits sont totalement niés. Nous appelons les responsables à relâcher les otages sains et saufs, immédiatement et sans condition ", a déclaré Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International.

Tout en reconnaissant que les États ont non seulement le droit mais aussi le devoir de protéger leurs citoyens, l’organisation appelle les autorités russes à veiller à ce que tout recours à la force et aux armes à feu soit pleinement conforme aux normes internationales.

Complément d’information
Le conflit qui se déroule en Tchétchénie est marqué par de graves violations des droits humains et du droit international humanitaire. Dans le cadre de ses investigations, Amnesty International a recueilli de nombreuses informations concordantes et dignes de foi indiquant que les forces russes se sont rendues responsables de violations généralisées des droits humains, notamment de " disparitions ", d’exécutions d’extra-judiciaires ainsi que de viols et d’autres actes de torture.

Les forces tchétchènes auraient également commis des violations du droit international humanitaire. D’après les informations recueillies, des combattants tchétchènes opérant dans des zones peuplées et dans les alentours n’ont pris aucune mesure pour protéger les civils. Les forces tchétchènes auraient également pris pour cible des civils appartenant à l’administration pro-russe au cours d’attaques qui ont fait des dizaines de morts, et enlevé et pris en otages des civils.
Amnesty International condamne la prise d’otages, qui constitue une violation des Conventions de Genève.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.