FORUM SOCIAL MONDIAL : Un autre monde est possible, à condition de respecter les droits humains

Index AI : POL 30/001/2004
ÉFAI

Amnesty International sera présente au Forum social mondial, qui se tiendra du 16 au 21 janvier. Une délégation conduite par la secrétaire générale de l’organisation, Irene Khan, participera à plusieurs tables rondes. Elle en profitera pour présenter deux nouveaux rapports et participer à un certain nombre de rencontres avec d’autres ONG assistant au Forum.

« Le respect des droits humains est une condition fondamentale, si l’on veut mobiliser et faire tomber les barrières qui marginalisent des millions de femmes, d’hommes et d’enfants de par le monde et les privent de toute justice, qu’elle soit judiciaire ou sociale », a déclaré Irene Khan.

L’organisation est convaincue qu’« un autre monde est possible », à condition que les gouvernements, les autres acteurs de la scène internationale et les entreprises respectent les droits fondamentaux de la personne humaine et soient tenus responsables de leurs actes. Néanmoins, de nombreux obstacles doivent encore être surmontés. Lors du Forum social, Amnesty International s’attaquera plus particulièrement à trois d’entre eux :

La marginalisation des droits économiques, sociaux et culturels dans le discours et l’action relatifs aux droits humains.

Le fait que les entreprises et leurs représentants échappent actuellement à leurs responsabilités lorsque des atteintes aux droits humains sont commises.

La marginalisation des droits de la femme.

Quelques rendez-vous :

17 janvier (13 heures) : Conférence de presse à l’occasion du lancement d’un rapport sur la situation en Corée du Nord, pays frappé par la famine et où les violations des droits humains sont nombreuses.

18 janvier (de 13 à 16 heures) : Irene Khan participera à la table ronde consacrée aux manières de faire face au pouvoir des grandes entreprises dans le cadre de la mondialisation de l’économie. Un fascicule sur les normes des Nations unies en matière de commerce, premier pas vers une responsabilisation juridique des entreprises, sera lancé à cette occasion. Plusieurs études de cas seront présentées lors de la table ronde. Conférence de presse à 16 heures.

18 janvier (de 18 h 30 à 20 h 30) : Communication d’Irene Khan dans le cadre de la conférence « Guerres contre les femmes, femmes contre la guerre ».

19 janvier (12 à 16 heures) : « Pour une mondialisation des droits humains », débat avec, entre autres, Irene Khan et Shirin Ebadi.

Amnesty International, Oxfam et le Réseau d’action international sur les armes légères (RAIAL) veilleront à ce que la campagne pour le contrôle des armes ne soit pas oubliée. Les terribles conséquences du commerce des armes légères et les graves problèmes qu’il pose seront abordés lors d’un séminaire, qui aura lieu le 18 janvier à 13 heures. Tout au long du Forum, ces trois organisations s’efforceront de susciter des soutiens en faveur d’un traité international sur le commerce des armes. Les participants au Forum seront invités à figurer sur la « Pétition du million de visages », pour un renforcement des contrôles en matière d’armement. Pour plus d’informations sur cette question, rendez-vous sur Internet, à l’adresse suivante : http://www.controlarms.org/

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.