Gambie : Le nouveau film d’Amnesty International rend hommage au courage des défenseurs des droits humains

À l’approche du premier anniversaire de l’investiture du président Adama Barrow cette semaine, Amnesty International sort un film qui rend compte du courage des défenseurs gambiens des droits humains, qui ont tout risqué pour résister à la répression sous le régime de l’ancien président Yahya Jammeh, 22 années durant.

Intitulé We Never Gave Up : Stories of Courage in Gambia, ce film sera projeté sur les écrans le 17 janvier en fin d’après-midi, dans la capitale Banjul.

« Pendant 22 ans, nous nous sommes intéressés à la vie des Gambiens, marquée par un climat de peur. Privés de leurs droits, beaucoup ont été torturés, détenus de manière arbitraire et placés sous surveillance. Pourtant, même dans ces jours sombres, certains furent assez courageux pour se mobiliser et dénoncer les abus de pouvoir, a déclaré Alioune Tine, directeur régional d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.

« Qu’ils soient journalistes, avocats défenseurs des droits humains, dirigeants communautaires, jeunes militants ou victimes d’atteintes aux droits humains, ils n’ont jamais renoncé. Notre film raconte leur histoire dont le monde peut tirer une leçon : ce qui s’est produit en Gambie démontre que les défenseurs des droits humains peuvent être facteurs de changement.

« La première année de la présidence d’Adama Barrow s’est traduite par des avancées capitales concernant le respect et la protection des droits fondamentaux, mais il reste énormément à faire pour rompre de manière décisive avec le passé violent de la Gambie. »

Complément d’information

Le président Adama Barrow est entré en fonction le 19 janvier 2017, à la suite de son élection en décembre 2016. Il a libéré des dizaines de prisonniers détenus pour des motifs politiques et est revenu sur le retrait de la Gambie de la Cour pénale internationale.

100 jours après son investiture, Amnesty International a publié un document intitulé Les priorités en matière de droits de l’homme du nouveau gouvernement gambien. Elle y mentionnait plusieurs changements jugés prioritaires dans le but de mieux protéger et respecter les droits fondamentaux dans le pays. Ce document a été remis au président Adama Barrow lors d’une réunion au cours de laquelle il a promis la « tolérance zéro » vis-à-vis des violations des droits humains sous son gouvernement.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !