Guinée Equatoriale : Les charges contre R. Esono Ebalé abandonnées

Amnesty se réjouit du fait que les charges qui pesaient sur Ramón Esono Ebalé, un dessinateur humoristique et détracteur du régime équato-guinéen, ont été abandonnées, mais il doit être maintenant libéré.

« Nous sommes ravis que les charges qui pesaient sur le dessinateur humoristique Ramón Esono Ebalé, détenu depuis cinq mois, aient été abandonnées. Il s’agit certes d’une bonne nouvelle mais nous attendons encore qu’il soit libéré et retrouve sa famille. Ramón Esono Ebalé est un prisonnier d’opinion, dont le seul “tort” est d’avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression à travers l’art. Il n’aurait pas dû passer un seul jour en prison. Nous souhaitons remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées en faveur de sa libération. », a déclaré Marta Colomer, chargée de campagne pour l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.