Hamid Babaei. Amnesty et le Cref devant l’ambassade d’Iran

Ce lundi 21 décembre, les recteurs de l’Université de Liège, de l’Université libre de Bruxelles, de l’Université catholique de Louvain, de l’Université de Mons et de l’Université Saint-Louis, ainsi que la directrice de thèse d’Hamid Babaei se présenteront à l’ambassade d’Iran avec le directeur de la section belge francophone d’Amnesty International en vue de demander la libération immédiate et inconditionnelle de l’étudiant iranien, condamné le 21 décembre 2013. Malgré la réponse négative obtenue quant à leur demande d’entretien, ils iront remettre les quelque 20.500 signatures récoltées en sa faveur en Belgique (francophone).

Nous ne pouvons que regretter la décision de l’ambassade. Malgré tout, nous tenterons de rencontrer l’ambassadeur d’Iran afin de lui faire part de notre inquiétude et de nos revendications, à savoir la libération d’Hamid et la tenue d’un nouveau procès répondant aux normes internationales d’équité ”, explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International.

Hamid Babaei est actuellement incarcéré à la prison de Rajai Shahr, connue pour ses conditions de détention très rudes. Or, il souffre de problèmes de santé sérieux et son état actuel est très préoccupant. Amnesty International considère Hamid Babaei comme un prisonnier d’opinion et demande aux autorités iraniennes qu’il soit libéré dans les plus brefs délais et sans conditions et qu’il ait droit à un procès équitable.

Au cours de l’année 2015, de très nombreuses actions en faveur d’Hamid Babaei et de son épouse, Cobra Parsajoo, ont été entreprises, notamment à Liège et à Bruxelles, plus particulièrement à l’ULg et à l’ULB. Parallèlement, le 10 décembre dernier, à l’occasion des Villes lumières d’Amnesty, plusieurs séances de rédaction de lettres en faveur des deux Iraniens ont eu lieu, notamment à à Charleroi, à Namur, à Uccle et à l’ULB. Les villes de Bruxelles et de Liège et la commune de Schaerbeek ont en outre apporté leur soutien à Hamid Babaei en l’adoptant comme individu en danger.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.