Hong Kong : Une injustice enfin corrigée

Le Tribunal suprême de Hong Kong, a annulé les condamnations à des peines de prison prononcées à l’encontre de trois militants pro-démocratie.

«  Le Tribunal suprême vient de corriger une injustice. La recherche vengeresse du gouvernement en quête de lourdes sentences avait conduit le trio derrière les barreaux. Il est juste que ces condamnations soient désormais annulées  » a commenté Mabel Au, directrice d’Amnesty International Hong Kong.

« Toutes les poursuites à caractère politique visant à faire taire ceux qui se mobilisent en faveur de la démocratie à Hong Kong doivent être abandonnées. L’attitude rigide du gouvernement a un effet dissuasif sur l’exercice du droit de réunion pacifique et du droit à la liberté d’expression. »

Complément d’information

En août 2017, la cour d’appel de Hong Kong a prononcé des peines allant de six à huit mois de prison contre Joshua Wong, Alex Chow et Nathan Law pour leur rôle dans une manifestation qui a permis de déclencher en 2014 le mouvement « des parapluies » en faveur de la démocratie à Hong Kong. Tous trois ont été libérés sous caution en octobre et novembre 2017, dans l’attente de l’examen de leur recours.

Au cours de leur premier procès, Joshua Wong et Alex Chow ont été déclarés coupables d’« avoir participé à une réunion illégale ». Nathan Law a été déclaré coupable du chef d’« incitation d’autrui à participer à une réunion illégale ». En appel, le parquet souhaitait obtenir des sanctions plus sévères contre les leaders étudiants, après leur condamnation initiale à des peines non privatives de liberté.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !